Ivan IMPOCO
(1956,
"bègue")
s'exprime sans bégayer depuis 1983 grâce à sa propre technique. Il l'enseigne au sein de l'I.E.B., qu'il a fondé en 1985.
Premiers stages dans l'Université Catholique de Lille (ci-contre)

Présentation de l'I.E.B.

                L'I.E.B. (Institut international d'
Elimination du Bégaiement) est un organisme éducatif de loi 1901 fondé à l'initiative de son père par Ivan IMPOCO, ancien étudiant de l'Université Catholique de Lille. Il a inauguré en 1985 son activité dans les locaux de cette Université. Son rôle est d'enseigner la technique expérimentale du fondateur à ceux qui veulent vaincre leur problème d'incertitude orale (désigné de façon réductrice par le terme "bégaiement", qu'il a bien fallu utiliser comme accroche). Des milliers de personnes de plus de 30 pays, dont des médecins ou leurs enfants ont suivi son enseignement et ont vu leur vie transformée en s'exprimant correctement. Pionnier dans ce domaine, l'I.E.B s'est fait connaître par de multiples articles de presse, émissions de radio et de télévision dont un quadruple passage à Envoyé Spécial. Unique au monde, l'œuvre a valu à son fondateur la remise par Pierre MAUROY de la médaille de la ville de Lille en 1998. 

1/ AUTHENTICITE ET SIMPLICITE

Si, comme l'immense majorité de nos anciens stagiaires, vous êtes déjà passé(e) dans le "circuit" traditionnel, il y a longtemps que vous n'avez plus confiance dans les "cabinets spécialisés", les blouses blanches ou les mots incompréhensibles destinés à vous en imposer. Rien de tel à l'I.E.B., où vous vous retrouvez simplement avec des gens concernés par le même problème que vous, aussi bien l'enseignant que les participants de tous âges et conditions, nouveaux venant apprendre ou anciens revenus réviser les bases et montrer l'exemple, parmi lesquels vous trouvez immanquablement quelqu'un qui a un "profil" semblable au vôtre. Tous ont été soumis, comme vous l'êtes encore, à l'incertitude orale pendant des années, mais parviennent maintenant à dire ce qu'ils veulent, depuis plus de 25 ans, quelques années, mois ou semaines. Et si vous accompagnez au stage votre fils ou votre fille, vous y rencontrez d'autres jeunes avec leurs parents, lesquels ont accompli pour leur enfant le même "parcours du combattant" chez les mêmes thérapeutes et dont la présence et les témoignages, dans la bonne ambiance des stages, ne peuvent que vous donner confiance.

2/ L'I.E.B. DISPENSE UN ENSEIGNEMENT
   

Le terme Bégaiement, en vigueur depuis toujours dans le grand public et chez les spécialistes du son  (en grec  "phon",  comme  orthophoniste  ou phoniatre) est une caricature simpliste du vrai problème : l'incertitude orale (voir rubrique "Bégaiement et incertitude orale"), laquelle ne relève pas du domaine médical, comme le savent mieux que quiconque nos anciens stagiaires médecins*, généralistes ou spécialistes. L'I.E.B. ne dispense donc aucune "thérapie". Son rôle n'est pas non plus de discuter sur la façon de vivre un problème, comme le font aujourd'hui les membres d'"associations de bègues" dans les émissions sur le  "bégaiement" ou dans les "blogs". Il ne se limite pas davantage à essayer de redonner aux personnes une certaine fluidité à l'oreille des autres en continuant à modifier leurs phrases (ce que le public appellerait "ne pas bégayer"). L'I.E.B. enseigne sous forme de stages dans divers pays et en plusieurs langues, la technique expérimentale d'Ivan IMPOCO, qui permet de dire exactement ce que l'on veut quand on le veut et de donc de s'épanouir au lieu de continuer à connaître humiliations, frustrations et limites.
*dont un médecin-conseil de la Sécurité Sociale, le mieux placé pour orienter les demandes vers l"I.E.B.

3/ QUELQUES MINUTES POUR COMMENCER A APPLIQUER

L'incertitude orale est du domaine du ressenti intérieur
, et non du sonore qui, même fluide à l'oreille, peut très bien être modifié sans que personne d'autre que vous ne le sache.

La question souvent posée du "taux de réussite" ou des "résultats" n'a donc pas de sens précis. Vous ne devenez pas "automatique oral", subitement capable de "parler" sans faire attention à quoi que ce soit, à la manière des gens de l'extérieur qui ne ressentent pas le risque oral. Si cela était possible, par une intervention chirurgicale sans risques ou une médication révolutionnaire, nous en serions informés par nos anciens stagiaires médecins qui sont au courant des dernières nouveautés scientifiques. L'enseignement expérimental n'élimine pas la sensation du risque mais vous apprend à le maîtriser et à ne plus en être victime.

Dès le début du cours, il ne vous faut que quelques minutes pour comprendre et commencer à pratiquer la technique enseignée. Et cela, quelle qu'ait pu être la manière dont vous vous êtes exprimé(e) en vous présentant à votre arrivée : aussi bien dans le cas où les spécialistes du son  auraient "diagnostiqué" dans un "bilan" "un bégaiement tonique" (s'ils avaient constaté surtout des blocages) ou "clonique" (s'il s'agissait surtout de répétitions), que dans celui où ils auraient déclaré que vous n'aviez pas de problème (s'ils vous avaient entendu(e) être fluide, alors que vous étiez peut-être en train de modifier vos phrases à leur insu ou que vous avez simplement eu la chance de dire ce que vous vouliez). Les premiers exercices de prise de parole s'effectuent dans une ambiance déjà très concrète, malgré le contexte favorable du stage : On ne vous fait pas faire de la diction ni, comme dans certains cabinets, des phrases comme : "le lapin est dans le pré" (!) en vous adressant à on ne sait trop qui. Vous êtes au contraire plongé dans le réel avec des conversations courantes dans le registre et le style propre à votre âge (école, travail, sorties, problèmes de voiture ou autres), Vous vous exprimez à partir de ce moment sans modifier ce que vous avez à dire, que cela soit perçu ou non par l'entourage : non seulement sans blocages ni répétitions (les seuls critères retenus par les spécialistes du son), mais aussi sans allongements ni ajouts ni suppressions ni changements de mots ou de tournures. Les interventions ont lieu aussi bien entre participants, avec simulation des situations les plus diverses, que dans le milieu moins protégé des tests pratiques, démarches en ville et au téléphone.. Chaque fois, la présence d'anciens stagiaires venant profiter des avantages offerts par l'adhésion à l'Amicale (retour à volonté pour réviser l'enseignement et aider les nouveaux) est un facteur très important de confiance. Dès votre retour, vous testez  votre nouveau savoir-faire dans votre vie courante : famille, amis (à qui vous avez déjà téléphoné pendant le stage et qui sont invariablement enchantés) milieu scolaire ou professionnel, vie pratique, toutes ces situations ayant été simulées au mieux au cours du stage. 

4/ VOS PROCHES SONT LES BIENVENUS
.
Les membres de votre famille présents au stage (pour les mineurs, la présence d'au moins un parent est obligatoire) voient immédiatement vos progrès et apprennent comment vous aider par la suite à bien appliquer ce que vous avez appris. Vous apprenez aussi à expliquer en termes simples la technique à ceux qui n'ont pas pu être présents. Une séance spéciale de préparation à l'explication en classe (professeurs et camarades) est systématiquement organisée à l'intention des scolaires. Vous repartez en possession de documents et DVD récapitulatifs qui vous rappellent ce que vous avez appris, et vous donnent les directives pour vous perfectionner.

Ce n'est pas le temps écoulé qui vous fait progresser dans la maîtrise des prises de parole, mais votre entraînement personnel et votre confrontation aux situations concrètes, comme la pratique d'un instrument, d'un sport, ou encore la conduite automobile. C'est ainsi que vous vous épanouissez et que vous connaissez de  nouvelles perspectives dans votre vie. L'Amicale des Anciens en apporte un témoignage incessant.


5/ L'AMICALE DES ANCIENS

Vous avez, si cela vous intéresse, la possibilité illimitée dans le temps de ne pas rester isolé(e) : à la fin de votre stage, vous êtes d'office membre de l'Amicale des Anciens pour le reste de l'année, et vous pouvez renouveler à volonté votre adhésion annuelle par la suite. Celle-ci vous permet, sans avoir à reverser le droit d'accès forfaitaire à l'enseignement, de revenir participer à tout ou partie des stages de l'année pour réviser la technique apprise et aussi donner confiance à ceux qui viennent après vous, comme vous en avez bénéficié vous-même. Vous en outre accès à la Zone Membres du site dans laquelle vous trouvez les prévisions de stages ainsi qu'une liste à jour des membres de l'Amicale, que vous pouvez utilement contacter pour échanger expériences et conseils.